Le livre numérique, une simple reproduction à l’écran du livre papier?

Un livre reste fondamentalement un livre : un assemblage de signes destinés à être lus. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut banaliser le livre numérique ; en effet, ce dernier se distingue de son acolyte en papier et demande ainsi une redéfinition de ses étapes de production. Ce billet a pour objectif de décrire les différentes natures du livre numérique et de distinguer les supports numériques sur lesquels on peut les consulter.

La nature du produit

On peut attribuer deux natures au livre numérique. La première, dite homothétique, consiste en la version numérique d’un livre papier. En d’autres termes, c’est une reproduction à l’identique du livre papier sur un support numérique, généralement en format PDF ou ePub.

La différence entre le format PDF et le format ePub réside essentiellement dans la manière dont la mise en page du livre est « générée ». Dans un PDF, la mise en page du livre est fixe et ne se modifie pas, peu importe sur quel support on le lit (ordinateur, tablette, liseuse ou iPhone). La mise en page du livre en ePub est quant à elle fluide et s’adapte facilement à l’écran de lecture. On peut, entre autres, modifier la taille et la police de caractères, ce qui rend la lecture plus agréable sur un iPhone par exemple. Toutefois, la mise en page modifiée entraîne forcément des changements dans la pagination, ce qui implique un ajustement dans les usages. Par exemple, un professeur devra orienter ses étudiants en les référant aux sections d’un texte plutôt qu’en utilisant des numéros de pages. Il faut aussi noter que l’ePub est généralement privilégié pour un texte ne contenant pas ou que très peu d’images, puisque celles-ci entraînent des ruptures peu harmonieuses dans l’affichage du texte. Le format PDF ne présente pas ces problèmes, mais est plus statique et restreint à une façon de lire plus « rigide ». Une courte vidéo trouvée sur YouTube nous permet de visualiser aisément les différences entre ces deux formats.

Ainsi le lecteur peut choisir quel format du livre se procurer en fonction du support de lecture dont il dispose (ordinateur, tablette, liseuse, téléphone intelligent). Toutefois, on s’en doute, le livre numérique offre un plus large éventail de possibilités du point de vue de l’intégration de contenu complémentaire comparativement à la version papier.

Un contenu qui va au-delà du texte

Icone numLa seconde nature du livre numérique est purement… numérique! En effet, plusieurs livres numériques enrichis ne sont conçus que pour être lus sur une tablette, une liseuse, un téléphone intelligent ou un ordinateur. Ce type de livres n’est pas imprimé et n’est pas conçu pour le support papier. Pourquoi? Parce qu’ils permettent aux auteurs non seulement d’inviter les lecteurs à consulter tel site Internet ou telle vidéo, mais d’intégrer ces éléments à la lecture. Hyperliens, bandes sonores, musique, boîtes de saisie de texte, etc. : un grand nombre d’éléments peuvent permettre de créer un livre au contenu enrichi, dynamique et parfois interactif, que l’on nomme PDF multiplateforme ou enrichi.

Depuis quelques années, les Presses de l’Université du Québec (PUQ) ont publié quelques livres enrichis. Le manuel de cours bénéficie grandement du format PDF multiplateforme pour la démonstration de matière technique par le biais de vidéos (pour montrer une intervention pratique dans un contexte précis, par exemple) et pour la saisie de texte par le lecteur (pour répondre à des questions, entre autres). Récemment paru aux PUQ, le PDF multiplateforme Introduction à la gestion des opérations comporte ces commodités. Un grand nombre d’éléments interactifs et médiatiques ponctuent l’ouvrage et de nombreux liens permettent d’accéder à des contenus complémentaires disponibles sur le Web.

Qu’il consiste en la reproduction à l’écran d’un livre papier ou qu’il soit uniquement accessible sur support électronique, le livre numérique change incontestablement les habitudes du lecteur et, plus encore, exige que l’éditeur repense les étapes de production.

En effet, il faut savoir que la production de la version numérique d’un livre papier ne se réalise pas en un clic. Plusieurs étapes de production et de distribution s’ajoutent afin d’optimiser l’expérience du lecteur. Nous aborderons ces questions dans un prochain billet.

Mots-clés : , ,

Un commentaire sur “Le livre numérique, une simple reproduction à l’écran du livre papier?”