Promotion du mois de février : livre « coup de cœur » à 50 % de rabais ! Détails ›
Nouveauté

Penriuk et sa douleur

Ossements aïnous retenus prisonniers

Penriuk et sa douleur Feuilleter cet ouvrage

Résumé

C’était l’automne

le 20 octobre

1933 (an 8 de l’ère Shôwa).

D’étranges

bruits

m’ont tiré

de mon long sommeil de trente ans.

 

Le bruissement du vent?

Non, c’est autre chose. […]

Moi […]

j’ai cru que c’était le rite de passage

pour entrer

au pays des morts.

Pendant une centaine d’années, des universitaires ont exhumé, profané, transporté, étudié et conservé aux fins de «recherches scientifiques» les restes ancestraux d’Aïnous. On estime que plus de 1 600 personnes ont ainsi été à titre posthume victimes de ce programme. La présente œuvre poétique témoigne de la douleur causée par le colonialisme dont ont été victimes les Autochtones, mais aussi des limites de l’ouverture du monde: aujourd’hui encore on retrouve à Sapporo un bâtiment lugubre où sont conservés, «retenus prisonniers», comme l’écrit Dobashi Yoshimi, les restes de son ancêtre Penriuk, grand chef aïnou.

Avec une présentation de Daniel Chartier, une introduction de Jeffry Gayman, une préface de Hanazaki Kôhei et une chronologie de Lucien-Laurent Clercq. Traduit du japonais par Etienne Lehoux-Jobin.

Table des matières

2023, 248 pages, G5789, ISBN 978-2-7605-5789-5

Papier
26,00 $

En vente dès le
08
février 2023

Édifice Fleurie, 480, de La Chapelle, bureau F015, Québec (Québec) Canada G1K 0B6
Tél. : (418) 657-4399   Téléc. : (418) 657-2096   puq@puq.ca

©2023 - Tous droits réservés
Réalisation : iXmédia

×

Collaborateurs

×

Envoyer à un ami

Envoi du courriel...

Votre courriel a été envoyé avec succès !

Une erreur est survenue, essaie un peu plus tard !